S'il y a bien une chose que j'ai acquis en devenant mère, C’est l'esprit de Noël.  A l'adolescence, j'ai eu ma phase "Noël,  cette fête consumériste et ce sacro-saint cycle...". Et puis je suis allée vivre à Strasbourg, et la magie est un peu revenue. Bon le goût pour le vin chaud aussi... Mais déjà, la magie revenait. Je découvrais des illuminations de foufou, des spécialités de Noël comme les manele pour la saint-Nicolas ou les bredele, ces petits gâteaux de toutes sortes que l'on confectionne dès la mi - novembre et que l'on s’offre.

 

Avec l'arrivée des enfants, noel à repris tout son sens. J'ai terminé ma crise d’ado et je retrouve les étoiles dans les yeux. 

Tout d'abord,  le calendrier de l’avent. Je les ai cousu, pour leurs placer autre chose que des chocolats. Des petites surprises,  des petits riens mais qui ont tellement de importance à leurs yeux. Chaque matin ils sont impatients et moi aussi!

20141129_121326

 

Les décos!  On s’en donne à coeur joie dans les étoiles, père Noël et autres! On fabrique, on chine, on peint, on colle!

Le sapin. Évidemment C’est l'événement.  On attend d'être tous les 4, et on se la joue séries américaines,  le lait de poule en moins. Chants et musiques de noel en fond, on pioche joyeusement dans le carton de decos et on habille notre sapin. Attention à ne pas oublier la guirlande lumineuse, C’est l'émerveillement pour p’tit bretzel (le vieux barbu le laisse pantois pour l’instant).

20141206_085933

20141206_085919

Nous avons la chance d'avoir une crèche en bois faite main par un oncle. Nous l'avons aménagée avec des sentons de pâte à sel, et les animaux lego.

Et puis j'ai découvert Pinterest, et là,  je n'ai plus de limite! On trouve dix milliards  (si si) d'idées.  Et hop, voilà que pour cette année on a réussi à faire une cheminée avec les cartons qui nous restaient du déménagement.

 

IMG_16162446126848

Et puis ce que j’adore c'est voir leurs yeux remplis d'étoiles devant les illuminations!  La nuit perd son côté lugubre et se pare d'habits de fêtes. 

L’année dernière, on avait même fait très cliché. Le père Noël était passé dans la nuit, on a ouvert les cadeaux le matin, avec des pancakes,  avant de manger la dinde (gagnée avec l’ecole)!

Mais retrouver le goût de noel, c'est retrouver des souvenirs d'enfant.  Je me souviens des menus que je fabriquais pour écrire le repas du réveillon. Chacun en avait un, personnalisé. Je me souviens des habits de fêtes,  des jolis robes et l'exceptionnel droit au maquillage,  avec la laque à paillettes. C’est aussi les bonbons au chocolat de chez mes grands - parents,  au praliné,  du sapin dehors et des décos à l'intérieur. 

De quoi se souviendront mes garçons,  quand ils seront plus grands? Je ne peux pas le savoir, mais je ferais tout pour qu'ils en gardent un souvenir empli de joie, de partage, de simplicité et d'émerveillement. 

Et gare à eux s’ils chopent ma crise d’ado anti-noel! 

 Je en profite pour vous souhaiter de belles fêtes, de l’amour, de la joie, du champagne et du foie gras!  Noyeux Joël!