Oyez Oyez, gentes dames et beaux demoiseaux, je vais vous conter l'histoire d'une jounoy au château!

Tout l'été, le chateau de Crèvecoeur, entre Caen et Lisieux, se transforme en machine à remonter le temps! Rien de mieux que ce décor, murailles du XIIème et bâtisses du XVème siècle, pour jouer le quotidien de nos ancêtres.

Nous avons choisi les temps médiévaux, du XVème siècle, qui se déroulaient du 3 au 10 aout. Nous sommes arrivés le matin pour profiter du soleil et manger médiéval!

L'accueil est des plus chalheureux. On nous explique l'histoire: la fille du seigneur est mal en point après une chute à cheval... la suite, on la découvrira au fil de la journée. On nous remet le plan du château et c'est parti!

Dès l'entrée, nous sommes plongés dans l'univers médiéval. Des gardes nous saluent! Un petit tour, on prend possession des lieux. La vie suit son cours au chateau. Mais la vie tourne évidemment autour du seigneur et de sa famille. Le récit de sa vie nous fut conté par le biais d'un spectacle de marionettes, avec musique, vraiment sympa!

IMG_20140809_135443

 

Un petit tour dans la haute-cour, où réside le souverain, et l'on rencontre Blanche allitée, mal en point effectivement, avec à son chevet, des gentes dames brodant ainsi que son père.

IMG_20140809_120219_1

 

Au rez de chaussée, un astrologue nous explique les instruments de mesures des astres, du temps qui passe. On peut admirer des armures dans cette belle pièce. Dans la cour, les manants se hâtent à préparer les repas. On découvre des tentes et leurs aménagements, ainsi que la ferronerie.

IMG_20140809_115822

IMG_20140809_120823

IMG_20140809_120842

IMG_20140809_121147

IMG_20140809_115732

 

Tout ça creuse nos panses vides! Un tour par la taverne. Nous sommes reçus comme des rois, et chalheureusement. Même les serveuses sont en costumes! Je préfère leur costume à la tenue de service de certaines grandes enseignes (un buffalo machin chose par exemple...) On opte pour... tout gouter! Les enfants se partagent une belle assiette de charcutaille et se désaltèrent avec une potion des chevaliers (jus de pomme, jus de raisin, cannelle, très bon!) et à nous la charcutaille et le pate norrois, une sorte de quiche aux poissons. Ensuite, chaudun de porc et brouet de cannelle, du poulet au vin et à la cannelle, que p'tit bretzel a adoré! Beaucoup d'épices à cette époque, car beaucoup de produits étaient fesandés, fallait cacher le gout! Tout ça avec des mélanges de céréales et autres. En dessert (il y avait aussi une grande assiette de fromages du pays, mais nous on connois!) des tartes! Cerise et pomme. Je prends l'adresse d'un chef qui fait de la cuisine historique, ça à l'air très sympa.

 

IMG_20140809_131545

IMG_20140809_122003

 

Puis la reconstitution historique continue. On fait un tour à la ferme, au détour de paysans faisant la sieste dans la paille. D'un côté, un chevalier explique son attiraille de guerre, de l'autre, des villageois sont attablés et parlent vivement de l'état de la fille du souverain.

 

IMG_20140809_132222

 

Lubie du maître des lieux qui a voulu faire construire un bâteau au sein du chateau, il faut alors faire tomber un arbre pour parer le navire. Un "arbre du paradis", tombé à l'ancienne. De grandes peintures ornent le navire, peintes avec des peintures à l'oeuf et aux pigments de couleurs. Pour les mélomanes, on a pu découvrir les instruments de musique de l'époque.

IMG_20140809_134235

IMG_20140809_134454

IMG_20140809_134525

 

Au détour d'une conversation, je demande au chapelin ce qui pourrait interdire l'entrée de Blanche, la fille du souverain, dans la chapelle, si elle advenait à trépasser. Une mort violante. Est-ce la réponse à l'énigme proposée sur nos plaquettes? Nous ne le saurons point, nos petits normands commençaient à fatiguer, nous avons repris le chemin de notre logis!

Une belle journée, bien que je préconise de venir juste pour manger et ensuite profiter des animations de l'après-midi. Les poussettes sont les bienvenues, nous avons laissé la notre sans problème au pied des habitations pour visiter les lieux lorsqu'il y avait des escaliers. Petit bémol, pas de table à langer.

Mon avis: On rentre dans une histoire, la vie du chateau suit son court malgré notre présence. Cela a un peu gêné certains. C'est véritablement de la reconstitution historique de la vie quotidienne et domestique de l'époque. Cela change beaucoup des médiévales de Bayeux, très festives. Un bon complément je dirais.

N'hésitez pas à faire un tour à la boutique! j'ai failli craquer sur les gargouilles à colorier de Marielle Bazard!

 

Diex vos sait!